Pourquoi faire soi-même sa purée ?

La purée de pommes de terre est une préparation ancrée dans la gastronomie française.  À défaut d’acheter de la purée de pommes de terre en flocon, nombreux sont ceux qui préfèrent et à raison faire la préparation par eux même. En effet, il y a des substances nocives, non naturelles, autres que les pommes de terre dans les purées de pommes de terre réalisées industriellement. Voici en quelques points, les éventuels risques des purées industrielles et quelques astuces pour réussir une purée chez soi. Nous avons d’ailleurs rédigé un dossier sur comment choisir son presse-purée.

bienfait-puree

La présence des additifs dans les purées de pommes de terre en flocon.

Les additifs E223, E450  et E621 sont des additifs qui peuvent avoir une influence sur l’organisme. On les retrouve dans la majorité des flocons de pommes de terre disponible dans les grandes surfaces et magasins.

  •  Le E223 est un additif de la famille des sulfites. C’est un conservateur utilisé sur plusieurs denrées alimentaires. Il peut à la longue entraîner des allergies en raison de sa composition en substances allergisantes.
  • Quant à l’additif E450, il appartient à la famille des diphosphates. C’est un additif qui sert d’agent émulsifiant, stabilisant et texturant.  Il est utile pour mélanger les ingrédients en vue de donner une texture uniforme à la préparation industrielle. Il lui est reconnu des propriétés qui perturbent l’absorption du calcium par l’organisme.
  • L’additif E621 encore appelé le glutamate monosidique est une substance qui a le don d’exciter les papilles gustatives en sublimant le goût d’une denrée alimentaire. Elle sert à compenser le manque d’ingrédients dans le flocon. Quoique largement utilisée dans la cuisine asiatique, cette substance a des effets toxiques : le syndrome de la soupe chinoise. Ce syndrome résulte de l’intolérance au glutamate monosidique qui aurait pour symptôme : l’accélération du rythme cardiaque, des maux de tête et des migraines.

A lire aussi : Presse purée ZeWoo, notre avis après test

Face à ces risques encourus par l’organisme, il est préférable de faire soi-même la préparation de sa purée.

Quelques astuces pour réussir la purée de pommes de terre faite-maison

  • Maintenant que vous êtes informés du bien-fondé et de l’importance d’une préparation de purée personnelle, voici en quelques points précis, comment réussir votre préparation. Tout d’abord, vous devez identifier le nombre de personnes à table avant d’entamer le processus. Nous partons sur la base de 4 à 6 personnes pour cette préparation. Il faut prévoir 1 kg de pommes de terre riche en amidon. Vous pouvez aussi opter pour les pommes de terre à chair farineuse telles que la bintje, agata et manon.
  • Ensuite, vous devez avoir une bonne maîtrise de la cuisson. Pour réussir à ce niveau, les pommes de terre doivent avoir un même calibre. Évitez de les peler, mais tâchez de les laver avant de les mettre à la cuisson.  Ajoutez du sel et laissez cuire pendant 30 minutes à petits bouillons.
  • Dès que la cuisson est optimale, pelez les pommes et utilisez le presse-purée de votre choix pour avoir une bonne texture pour la purée.
  • Enfin, la purée doit être cuite à feu doux en étant remuée pendant 4 ou 5 minutes. Vous pouvez ajouter du beurre, et du lait pour améliorer la saveur. À ce moment de la cuisson, vous pouvez personnaliser votre purée de pommes de terre.

A voir également : Test du Moulin à légumes Emanuel 3 Inox